Astrakhan est à la croisée de tous les chemins. Un temps point de passage incontournable de la route de la soie, capitale d’un royaume mongol avant son annexion par la Russie et ancienne capitale mondiale du caviar, Astrakhan donne aussi son nom (sans le h) à une célèbre fourrure d’agneau. Située au sud-ouest de la Russie, à 1400 km de Moscou, elle trône fièrement sur les rives de la Volga, tutoie la Caspienne et jouxte le Kazakhstan. Envoûtante et cosmopolite, l’Asie centrale y côtoie la Russie et sa Volga hypnotise.

De son kremlin à couper le souffle, ses bâtiments magnifiques à ses maisons en bois décrépies, ses terrains vagues et ses chiens des rues, les deux visages d’Astrakhan témoignent pour elle de sa grandeur passée et de sa décrépitude actuelle.

La Volga

Ma rencontre avec la Volga marque le début d’une histoire d’amour avec les fleuves russes (rapidement rejoint par l’Einisseï) et Astrakhan a bien fait les choses avec cette jolie promenade qui permet de flâner le long de sa rive entre pêcheurs du dimanche et coucher de soleil.

L’ensemble du Kremlin d’Astrakhan

A l’intérieur des murs du kremlin d’Astrakhan, ce mur d’enceinte qui date du 16ème siècle, une fois passée l’impressionnante porte d’entrée, se trouvent une belle place bordée d’arbres et plusieurs édifices religieux dont la cathédrale de l’Assomption qui abrite les tombes de deux rois géorgiens, la cathédrale de la Trinité récemment restaurée, ainsi qu’une autre petite chapelle.

Le kremlin (forteresse) d’Astrakhan
L’impressionnante porte d’entrée de l’ensemble du kremlin d’Astrakhan
A gauche la porte d’entrée, à droite la cathédrale de l’Assomption
Les jolis bulbes vert foncé de la cathédrale de la Trinité

Aperçu de la ville

Le théâtre / opéra d’Astrakhan
Bien qu’Astrakhan ne soit plus la capitale mondiale du caviar, elle y reste néanmoins très attachée
Les énormes tuyaux de gaz
Des femmes démunies tentent de vendre quelques poissons séchés devant leur résidence
Petit square local
Eglise orthodoxe de quartier
L’une des mosquées du quartier Kryusha, le quartier musulman d’Astrakhan

Abandon et décrépitude

Des dizaines et des dizaines de maisons et bâtiments abandonnés confèrent un certain sentiment de gâchis mais également un relief concret à ce que fût la grandeur d’Astrakhan.